En Chargement

L’innovation de l’industrie

RemixGlass
Published on 29 février 2020 at 22 h 27 min

L’innovation de l’industrie

Innovation a quelque chose de très temporaire, en soi n’importe quelle idée peut devenir une innovation. Mais comment se définit-elle ?

Pour les grands penseurs de notre temps, une innovation passe par trois phases.

Stupide, puis dangereux, pour enfin devenir la norme.

Chaque idée peut devenir une innovation, cependant elles ne le sont pas toutes.

L’industrialisation d’un produit commence quand on met un procédé en place pour produire ce même produit plus vite, et de plus en plus automatisé. Elle se caractérise notamment par le taux de produits fabriqués. Ce développement de produits, se crée par l’économie d’échelle. Un fort investissement à l’instant T pour automatiser une situation. Afin d’ économiser de l’argent et du temps sur le long terme, tout en vendant avec une plus forte marge.

Ainsi la mise de départ est importante, mais le rapport au gain perçu, l’en est beaucoup plus. Cela a permis à notre époque de se développer. Mais quand alors intervient une innovation dans cette machinerie qui est l’industrie ?

Cela apparaît un instant très court dans le temps, au moment où on a besoin de régler un problème qui peut répondre à l’ensemble des demandes. Cependant l’innovation peut être un principe revisité.

Prenons un artisan qui poinçonne des clous dans une planche, si on est incapable de reproduire cette action de façon automatique ou plus rapide, alors l’artisan continuera de le faire à la main.

Et si demain, nous créons une machine qui permet de faire cela ?

Et bien le procédé serait peut-être plus rapide, mais surtout retirerait une action humaine. À cet instant, le principe de cette machine devient une innovation et passe par les trois phases.

Au début c’est stupide, pourquoi passer du temps à clouer des planches mécaniquement alors que cela marche à la main.

Puis dangereux, la machine va remplacer le travail de l’artisan. Pour finir la norme, toutes les entreprises utilisent cette machine car elle permet de produire beaucoup plus de planches cloutées.

Cette innovation est ainsi très temporelle, car elle apparaît à une demande précise. Dès qu’elle devient la norme, cela n’est plus une innovation, mais un outil ou un service prêt à l’emploi. Une innovation n’est pas fondamentalement bonne ou mauvaise, mais permet de répondre à des problématiques données : d’usage, d’objet, social ou écologique.

À partir du moment où cette pratique se perd, l’a réutilisée des dizaines voire des centaines d’années plus tard, redevient une innovation en soi car elle est oubliée alors qu’il y’a un besoin. En soi une innovation le devient à partir du moment où il y a un besoin, ou bien une utilité pour une majorité d’individus.

Elle devient ainsi très temporelle mais aussi territoriale. Par exemple une innovation en France, ne le sera peut-être pas en Chine si elle est utilisée là-bas depuis plusieurs années. Pour en venir à l’industrie, la problématique d’une innovation en industrie est l’échelle de mesure !

Si demain, nous devions éplucher des carottes avec un ami, alors un simple couteau éplucheur suffirait pour deux pendant que l’autre nettoie les carottes. Mais si nous nous retrouvions tous à éplucher des carottes, alors une dizaine d’artisans ne suffiraient plus. Il faudrait créer une machine pour produire industriellement les éplucheurs que nous avons besoin. Cette machine deviendrait alors un instant très court une innovation, car elle permettrait de construire des éplucheurs d’un certain gabarit.

Ainsi la demande se faisant sentir, l’industrie peut prendre le relais. Cependant, cette fabrication de machines va nécessiter des jours de développement, pour créer une machine capable de produire en série des éplucheurs parfaits. Ce développement a ainsi un coup exponentiel. Mais, si nous produisons 100 millions de couteaux éplucheurs alors la machine serait totalement rentabilisée.

L’innovation de l’industrie réagit donc à une forte économie d’échelle et cela n’empêche pas son développement. Elle nécessite ainsi du temps et des fonds suffisants pour développer les procédés et permettre une production sur la marché.

Cette démarche n’est possible que quand les innovations passent dans une pensée de normes et de nécessités acceptées et demandées par l’utilisateur final !

Le bullshit du marketing BIO

lire l’article

Les nouvelles entreprises écologiques

lire l’article

Pourquoi toutes les espèces sont vouées à l’extinction.

lire l’article

Une ressource fondamentale, le sable !

lire l’article

L’économie et son fonctionnement.

lire l’article

La pénurie des ressources

lire l’article

Soutiens / Partenaires